Burkina Faso Aicha MAIGA 18 mars 2024

Episode 1 « Les voix du changement » : Le portrait de Princesse POADIAGUE

Dr Princesse POADIAGUE est une jeune femme entrepreneur sociale, écocitoyenne qui excerce dans la transformation des pneus usés en solutions innovantes pour un avenir plus durable. Armée de sa passion pour l’environnement, la médecine et de son esprit d'entreprise, elle croit fermement que chacun peut jouer un rôle dans la création d'un avenir meilleur. https://www.youtube.com/watch?v=ZUG6OVZb8EI&t=95s

Lire la suite
1Burkina Faso Aicha MAIGA 19 janvier 2024

Insécurité : Du sahel à Ouagadougou, le combat de survie continue

L’insécurité a obligé des milliers de burkinabè à fuir leur region natale. A ce jour la capitale burkinabè accueille des milliers de déplacés internes. Notre reporter Jules Gauthier OUEDRAOGO a rendu visite à famille déplacée interne venue du sahel. Cette famille continue juste le combat pour se réinsérer à Ouagadougou. Suivez ……………… Ce reportage MOJO a été réalisé par Jules Gauthier OUEDRAOGO dans le cadre du consortium Semfilms et Balai Citoyen. Jules Gauthier OUEDRAOGO est l’un des 10 jeunes qui ont été formés dans la région du Nord à réaliser des sujets sur le vivre ensemble, la cohésion sociale, la

Lire la suite
1Burkina Faso Aicha MAIGA 19 janvier 2024

Insécurité : Les déplacés internes de Zogoré appellent au secours

La commune de ZOGORE située dans la région du nord a accueilli plusieurs déplacés internes. Ces déplacés sont venus entre autres de Nango, Guessoum et Willé. Dans ce reportage, ils demandent un accompagnement pour subvenir à leurs besoins. ……………… Ce reportage MOJO a été réalisé par Tidiane KIRAKOYA dans le cadre du consortium Semfilms et Balai Citoyen.  Tidiane KIRAKOYA est l’un des 10 jeunes qui ont été formés dans la région du Nord à réaliser des sujets sur le vivre ensemble, la cohésion sociale, la tolérance, la paix… https://www.youtube.com/watch?v=zC0Qf4N-15g

Lire la suite
1Burkina Faso Aicha MAIGA 8 janvier 2024

Officialisation des langues nationales en langues officielles : Une décision appréciée par la population de Ouahigouya

Les langues nationales sont désormais les langues officielles au Burkina Faso. Le français est relégué en langue de travail.  Et ce depuis le conseil des ministres du 06 décembre 2023. Suivez les avis des citoyens dans la ville de Ouahigouya dans cet élément. ……………… Ce reportage MOJO a été réalisé par Inoussa BELEM dans le cadre du consortium Semfilms et Balai Citoyen.Inoussa BELEM est l’un des 10 jeunes qui ont été formés dans la région du Nord à réaliser des sujets sur le vivre ensemble, la cohésion sociale, la tolérance, la paix… https://www.youtube.com/watch?v=tbHkb73y7-w

Lire la suite
1Burkina Faso Aicha MAIGA 8 janvier 2024

Le jardinage comme activité de résilience d’un déplacé interne à Gourbaré

Boukary SAVADOGO est une personne déplacée interne et producteur maraîcher vivant dans la commune de Gourbaré dans la region du nord au Burkina Faso. Au-delà d’un travail c’est une question de passion pour lui. Zoom sur son activité dans ce reportage de Harouna SAWADOGO. ……………… Ce reportage MOJO a été réalisé par Harouna SAWADOGO dans le cadre du consortium Semfilms et Balai Citoyen. Harouna SAWADOGO est l’un des 10 jeunes qui ont été formés dans la région du Nord à réaliser des sujets sur le vivre ensemble, la cohésion sociale, la tolérance, la paix… https://www.youtube.com/watch?v=sf4MLHpoEko

Lire la suite
1Burkina Faso Aicha MAIGA 5 janvier 2024

Nouvel an : Les leaders coutumiers de la province du Yatenga souhaitent la paix pour le Burkina Faso

2023 a été une année pleine d’énergie et de beaux projets pour certains. Elle a été semée d’embûches pour d’autres. Nous sommes en 2024 et voici le message des leaders coutumiers de Ouahigouya dans ce reportage : https://www.youtube.com/watch?v=pZJs7o2-SNs

Lire la suite
1Burkina Faso Aicha MAIGA 5 janvier 2024

Les artistes unis pour Norbert Zongo « 25 ans de trop » (Clip officiel)

Le Burkina Faso se souvient encore de Norbert Zongo comme un héros du journalisme, un éclaireur de la société, qui a consacré sa vie à défendre les faibles et à œuvrer pour la vérité. Son sacrifice demeure une source d'inspiration pour tous ceux qui luttent pour la liberté d'expression et la justice. Il en a payé malheureusement le prix ultime le 13 décembre 1998 pour avoir osé combattre l'injustice et la corruption.  Plusieurs artistes africains lèvent leurs voix à travers cette chanson pour réclamer justice et vérité sur l’assassinat de Norbert Zongo, après 25 ans d’impunité. « 25 ans de

Lire la suite